NIAGARA FOLI : un mythe bambara, Niagara foli ,une science occulte qui détermine le miracle, la chance, et la bravoure

Dans la mythologie bambara, Niagara foli est un rythme, une chanson spécifique et honorifique consistant à magnifier la témérité, le courage et la bravoure d’une personne qui a pu se soustraire miraculeusement d’une situation extrêmement dangereuse ou terrible. D’où l’appellation du rescapé : “Niagara“.

26
1858

Selon BALA Bomélé responsable pédagogique du musée national,  « l’évènement Niagara foli est toujours accompagné d’une cérémonie festive pour célébrer la gloire et pendant laquelle, seul le fameux veinard est tenu de danser ce rythme folklorique ». Il est important de savoir que toute personne qui se met à danser Niagara foli n’ayant pas le mérite de le faire perd la vie sur le champ. C’est une danse sacrée propre au miraculeux.

En outre, depuis l’empire du Mali jusqu’à l’empire du wassoulou, des empereurs comme Soundjata keita, Samory Toure étaient de vaillants guerriers, qui, de par leur abnégation et leur intrépidité dans les luttes ont été Niagara

Ainsi plus le temps évolue, plus NIAGARA foli se déporte du milieu traditionnel pour se parsemer dans le milieu administratif et professionnel. En effet toute personne ayant servi son pays durant toute son existence avec coriacité et patriotisme sans rien attendre en retour est appelé NIAGARA.

C’est pourquoi à titre de louange à ces braves hommes, Niagara foli leur est dédié et chanté par les hommes de castes.

Il est connu sous plusieurs appellations selon chaque ethnie. Chez les malinkés il est connu sous le nom de djandjo, chez les peuls n’djaro et marassa chez les chasseurs.

En somme, comme symbole de reconnaissance et de fierté, NIAGARA foli est là pour pérenniser et éterniser le nom de tous ces hommes qui ont marqués quelque part l’histoire.

KHADIDIATOU GORO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here